COMMUNAUTÉ PAROISSIALE DE LA SAINTE TRINITÉ

Au revoir chères soeurs du Carmel !

Un jour d’octobre 1863, Mère Madeleine et cinq carmélites arrivaient à Saint-Germain-en-Laye dans le but de fonder un nouveau carmel. Elles venaient de Lille. Elles trouvèrent d’abord une maison, rue de Poissy et le 24 novembre suivant, fête de Saint Jean de la Croix, le carmel s’y installait. La construction du monastère rue de Boufflers (alors rue Gallieni) fut l’œuvre d’une nouvelle prieure venue de Luçon, Mère Anne de Jésus. Le chœur de la future chapelle fut béni le 29 août 1878 et le monastère érigé sous le nom du Sacré-Cœur Réparateur et de Notre-Dame du Mont-Carmel. La chapelle restée inachevée fut dotée d’une nef en 1968.

Après avoir nourri la vie spirituelle de toute notre agglomération (et certainement au-delà) depuis 1863, nos sœurs carmélites atteintes par l’âge ont dû se résoudre à fermer le carmel de Saint-Germain-en-Laye qui est sur le territoire de notre communauté paroissiale.

Même si naturellement c’est une épreuve pour elles, et une tristesse pour nous, elles affrontent cela avec espérance, sûres que les dons de Dieu ne sont jamais perdus et que le Seigneur fera repousser ailleurs une autre œuvre pour servir la prière.

Nous rendrons grâce pour la vie donnée des sœurs et pour leur ministère durant 150 ans lors de la messe présidée par Monseigneur Bruno Valentin à Saint-Léger le dimanche 13 juin à 9h30.

La messe qui sera célébrée sera celle du Sacré Cœur pour honorer le nom du monastère.

Nombreux sont ceux qui viendront des environs pour s’associer à cette action de grâce, n’oubliez pas de vous inscrire !

9 Commentaires

  1. Nicole Englebert

    Robert, mon époux y a été enfant de choeur.. notre messe de fiançailles y a été célébrée par le Père Gelée le 1er mai 1954…. Ma belle-mère assistait régulièrement aux offices..
    Je me souviens d’une veillée pascale où la chorale de St. Léger dont je faisais partie, y a chanté… Des visites rendues par le Père Plaquin, une fois par semaine, pour des échanges qu’il appréciait énormémént..
    Que de bons souvenirs !!! Comme cette présence humble et si forte va manquer….
    Merci pour TOUT chères Soeurs !!! Nous restons unis dans la prière et ne vous oublierons pas !!!
    Nicole.

    Réponse
    • DARGNIES

      Merci Nicole de ces beaux souvenirs si proches par le coeur . Nous partageons ta reconnaissance pour tout ce que cette belle communauté vivante a apporté pendant plus de 15 ans à tant de fidèles venus de Saint Germain en Laye et de beaucoup plus loin .

      Dans la Joie de te revoir toi et les tiens .

      Bertrand

      Réponse
  2. Anne Ferrasse

    La petite Anne que j’étais qui accompagnait sa mère lors d’office, n’oubliera jamais la beauté du chant des sœurs, si puissant et si doux, et surtout, je n’oublierai jamais la gentillesse et le sourire de Sœur Bernadette… C’était il y a plus de quarante ans, mais son sourire restera toujours une force apaisante dans ma vie… Merci…
    Anne, la fille de Jacqueline Ferrasse, fidèle du Carmel

    Réponse
  3. Marie-ànnick aguesse

    Sœur Marie-Dominique était la fille d’amis de les parents, sa tante était mon professeur de piano. Quand je suis arrivée à St Germain, il me paraissais évident de fréquenter le Carmel. La paix que j’y trouvais m’est vite devenu indispensable. J’ai assisté à la prise d’habit de sœur Marceline. Mais mes divers engagements m’ont éloignée du Carmel, je le regrette.

    Réponse
  4. as lotodé Marie-Renée

    Il y a plus de 40 ans, dans l’accueil qui nous fut fait au Carmel, j’y voyais la bonté, le coeur, le visage du Christ. Il semblait que nos chères soeurs recevaient le Christ lui-même ; c’était à la fois étrange et pourtant au coeur même de l’enseignement du Seigneur !
    Impossible d’énumérer les grâces reçues, les échanges très fructueux, toujours positifs, jamais dans le jugement !
    Un exemple pour tous que sont vos vies données, dans la modestie, l’humilité et je pense que vous ne souhaiteriez pas qu’on en fasse mention – et pourtant, il le faut puisqu’en cela, le Seigneur est glorifié !
    Chères Soeurs, magnificat ! merci, merci pour avoir tant donné !
    Nous resterons unies par la prière –
    Marie-Renée Lotodé

    Réponse
  5. aa

    Chères Soeurs,
    Je voulais vous exprimer ma reconnaissance, vous qui m’avez fait découvrir deux aspects de ma vie artistique :
    Comédienne amateur, j’ai pu confirmer ma passion pour le théâtre religieux.
    Merci à M.Marie-Dominique (au ciel), à Soeur Marcelline de m’avoir fait confiance lorsqu’en 2014, j’ai pu donner « Moments spirituels » (Ste Thérèse d’Avila – Péguy – Racine, etc…) au Carmel – puis, en février 2016, « le Parfum de la Miséricorde », le texte étant composé en famille – parfum si bien nommé ; en effet, ce jour, en entrant dans l’Eglise, à hauteur du portrait de Sainte Thérèse, j’ai senti comme un mur de parfum de roses très intense, à tel point que j’ai demandé à la sortie à M.Marie-Dominique si elle avait poussé la délicatesse jusqu’à parfumer l’édifice avant le spectacle – Elle a ri de bon coeur en indiquant le tableau comme auteur du phénomène …habituée, je pense, à ce genre de manifestation !…
    Puis, Soeur Jeanine, quelle douceur dans cette cithare ! j’ai été flûtiste, mais, séduite, j’ai acheté une cithare d’occasion, pris des cours et j’en joue maintenant en pensant à vous !
    Les enfants imitent leurs parents, n’est-ce-pas ?
    Au revoir, M.Marie-Dominique, Jeanine, Marcelline, Bernadette, Simone, Marie, Nicole, Marie-France, Madeleine…
    Faites, Seigneur, que dans ce lieu béni, les bienfaits perdurent à jamais.
    je vous embrasse très fort –
    Marie-Cécile Lotodé

    Réponse
  6. Saladin Agnès

    chères Soeurs,

    Au revoir, chères Soeurs, et merci pour tout ce que vous avez fait pour nous. Je connaissais déjà Marie-Dominique, car son frère Michel avait épousé une cousine germaine de mon mari, Brigitte Saladin, et Marie-Dominique m’a fait connaître Soeur Marceline. La messe du matin à 8h30 tous les jours était la bienvenue ; c’est là que mes petits enfants Inès et Eliott ont fait leurs premiers pas au milieu des soeurs .la soeur qui me donnait le courrier à poster et soeur Dominique-Marie avaient tricoté pour Eliott un
    lapin en laine, qui est devenu un doudou précieux transmis de soeur en cousins ;

    Réponse
  7. Muriel Lange

    Chères soeurs en Christ,

    Je vous garde dans mon coeur, soeurs du Ciel et de la terre, et avec vous, tous les prêtres venus servir au Carmel et tous ceux de La Chapelle.

    Je garde l’ordinaire et les moments de grâce.
    Merci pour votre porte toujours ouverte, et pour tant de moments partagés.

    Merci pour la prière des heures et pour le chemin de Foi fait avec vous et beaucoup autour de vous.

    Le petit Carmel de Saint Germain en nous, bien présent , bien vivant, pour poursuivre ensemble le chemin.

    Gloire et Louange à notre Dieu,

    Avec gratitude et affection,
    Muriel

    Réponse
  8. VALERIA ARCA

    En 2008 en arrivant à Saint Germain en Laye, j’étais très heureuse de savoir qu’existait un Carmel et que j’habitais à proximité de celui-ci.
    Aujourd’hui c’est avec beaucoup de reconnaissance et de grands remercîments que je dis au revoir au sœurs du Carmel Sacré-Cœur Réparateur et de Notre-Dame du Mont-Carmel. Plusieurs fois je suis venue pour assister aux messes de 8h30, aux messes pleines de spiritualité où la présence du Christ était ressentie. Plusieurs fois j’ai confié mes prières et plusieurs fois mes prières ont été exaucées.
    Je vous remercierai toujours dans mes prières pour votre présence dans notre ville, pour votre fidélité dans la prière et pour vos œuvres auprès des habitants de Saint Germain en Laye. Votre présence a été très importante pour moi et pour beaucoup de nous.

    Je vous souhaite une belle continuation dans la prière et dans l’amour du Christ, et que le Sacré Cœur du Christ maintienne la flamme vive de notre foi à tous.

    Gloire et louange à notre Dieu.
    Merci.

    Valéria Arca

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS Lectures du jour

  • Première lecture : « Sur lui reposera l’esprit du Seigneur » (Is 11, 1-10)
  • Psaume (71 (72), 1-2, 7-8, 12-13, 17)
  • Évangile : « Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint » (Lc 10, 21-24)

Abonnement Newsletter

Derniers commentaires