COMMUNAUTÉ PAROISSIALE DE LA SAINTE TRINITÉ

Un très chwet week-end à Chartres avec le territoire des Boucles de la Seine

Le week-end de l’Ascension (les 28 et 29 mai 2022), 104 jeunes, farfadets, louveteaux, jeannettes, scouts, guides, pionniers, caravelles, audacieux, compagnons, chefs, parents du groupe Saint-Léger de Saint-Germain-en-Laye, ont participé à une démarche pèlerine vers Chartres, avec en tout, 770 participants des territoires des Boucles de la Seine (avec les groupes de Chatou, Houilles, Montesson, Maisons-Laffitte, Saint-Germain Porcaro, Sartrouville).

La cathédrale de Chartres a revêtu les couleurs SGDF.

Le Territoire des Boucles de la Seine avait affrété, le samedi 28 mai de bon matin, un train spécial au départ de Montparnasse avec des arrêts à la gare de Saint Piat à 9h22 pour les Bleus qui avaient un trajet de 15 km jusqu’au terrain du château de Vauventriers à Champhol, arrêt à 9h33 à la gare de Jouy pour les Oranges qui allaient marcher 13,5 km jusqu’à la Maison Diocésaine, et les Rouges et Audacieux qui allaient marcher 22 km jusqu’à Morancez. Un big up spécial pour l’équipe d’Audacieux de Saint Léger, des jeunes en situation de handicap avec leurs accompagnateurs, qui ont relevé un sacré défi en marchant autant que les Pios-Cas le samedi !

Les Audacieux de Saint-Léger lors d’une pause bien méritée.

Les Farfadets avec leurs parents, allaient jusqu’au terminus à Chartres, pour descendre à pied à la Maison Diocésaine, où ils allaient partager le week-end avec leurs aînés.

Les Compagnons s’étaient quant à eux donné rendez-vous à Versailles pour aller en train à Rambouillet avec leurs vélos, afin de rejoindre les Pionniers, Caravelles et Audacieux à Morancez le soir.

Les Oranges et les Bleus de Saint-Léger commencent leurs parcours.

L’imaginaire du week-end, préparé par l’équipe d’animation du territoire, portait sur la disparition mystérieuse des couleurs des Vitraux de la Cathédrales de Chartres. Le sujet du JT de 20h avait même annoncé cette mystérieuse disparition !

Annonce au JT; Ernest Vitralis, avec son assistant, auprès des scouts et guides pour résoudre le mystère.

Les jeunes, en fonction de leur âge, allaient aider Ernest Vitralis, spécialiste international du vitrail français, à retrouver les couleurs des vitraux de la Cathédrale.

Pendant ce temps, les valeureux Violets montaient et organisaient le camp Rouge-Compa-Audacieux, les RG Ignace et Laure ayant été désignés “maires du village”.

Guillaume, trésorier, avec ses nouveaux amis violets; Giovanni, responsable matériel, aux fourneaux.
Ignace et Laure, RG, le discours des maires.

Le ChWET (Week-End Territoire à Chartres) du Territoire des Boucles de la Seine, s’inscrit dans une démarche initiée à l’occasion du centenaire des Scouts de France en 2019. Un siècle après le Père Sevin, pour poursuivre le chemin qu’il a initié, le mouvement s’est mis en marche dans une démarche pèlerine, de progression spirituelle personnelle et collective. Un week-end impulsé par nos DT Jean-Marie et Stéphane avec l’équipe des Cléophas du Territoire (notre Aumônier de Territoire le père Jacques Frachon, avec la joie et l’enthousiasme d’Adeline et Jacques-Edouard pour Saint Léger et tous les autres Cléophas du Territoire).

Jacques-Edouard, Cléophas.

Les Aumôniers des 8 groupes du Territoires étaient présents le samedi soir pour échanger avec les Jeunes. Parmi eux, le père Corentin et le Père Germain venus de Houilles, se sont rendus dans la soirée à Vauventriers pour échanger avec les scouts et guides (11-13 ans).

Auparavant, les Pionniers et Caravelles avaient rendez-vous avec les aumôniers au Séminaire des Barbelés du Camp du Coudray. Un lieu chargé d’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Cet ancien centre d’entraînement de la lutte anti-aérienne, avait d’abord servi aux allemands, entre 1941 et 1944 qui en avaient fait un camp de prisonnier des soldats Français originaires des départements coloniaux. En 1945 les Français ont à leur tour emprisonné jusqu’à 28000 prisonniers allemands dans des conditions très difficiles. Ce lieu est marqué par la figure de l’abbé allemand Franz Stock. Pendant la guerre, il avait été l’aumônier des prisonniers Français qu’il avait accompagné souvent jusqu’à l’exécution. Fait prisonnier par les Américains, il avait proposé de créer un séminaire pour les prisonniers allemands, avec l’objectif de participer à la formation d’un nouveau clergé allemand en vue de la reconstruction et de la réconciliation d’après-guerre. Une initiative alors soutenue par le Cardinal Roncalli, futur pape Saint Jean XXIII.

Après une nuit campée sur les différents lieux, les jeunes allaient tous se rendre à la Maison Diocésaine: il restait 5 km de marche le dimanche pour les bleus et 8 km pour les rouges et les Compagnons. Notre Evêque de Versailles, Mgr Luc Crepy, est venu passer la fin de matinée avec nous, avant de converger tous vers la Cathédrale de Chartres en début d’après-midi, pour la messe.

Repos pour nos Bleus; jeux chez les Rouges.

Lors de son Homélie, Monseigneur Crepy nous appelait tous à être des disciples de la Paix et de la Joie du Christ.

Il reprenait ainsi la Lettre de Saint Paul au Philippiens « Soyez toujours dans la joie du Seigneur », et l’Evangile selon Saint-Jean (20, 21): « Jésus leur dit à nouveau: « la Paix soit avec vous! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie ». Notre Evêque soulignait que l’aventure scoute sait prendre le chemin de la Paix et de la Joie. A une semaine de la Pentecôte, il nous invitait à être à l’écoute de l’Esprit Saint pour l’Eglise qui a besoin de jeunes qui s’engagent pour la Paix, qui a besoin de baptisés qui prennent leur place dans le monde pour être des artisans de Paix et de Joie.

Derniers moments avant le retour pour les Bleus et Oranges de Saint Léger…

Pour finir ce riche week-end, un train spécial ramenait tous les jeunes à bon port à Montparnasse.

Exclusif : le groupe Saint Léger a eu la bonne et belle idée de rendre hommage à la proposition Audacieuse dans son ensemble et à son unité en particulier, ouverte en 2021, en ajoutant un couplet indispensable à l’indémodable chanson Le Monsieur en Chemise.

Le voici :

Ca y est j’ai 18 ans, un battant pour ma maman
Motivé, différent, je suis prêt pour la vraie vie,
Toujours scout, Audacieux c’est ce qu’il y a de mieux 
Et l’monsieur qui me dit « toi tu as vraiment grandi »

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS Lectures du jour

  • Première lecture : « Sur lui reposera l’esprit du Seigneur » (Is 11, 1-10)
  • Psaume (71 (72), 1-2, 7-8, 12-13, 17)
  • Évangile : « Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint » (Lc 10, 21-24)

Abonnement Newsletter

Derniers commentaires