COMMUNAUTÉ PAROISSIALE DE LA SAINTE TRINITÉ

Conclusion du synode des évêques : homélie du pape François

Dimanche 29 octobre, conclusion de l’assemblée générale ordinaire du synode des évêques et homélie du pape François, basilique Saint-Pierre.

C’est vraiment avec un prétexte qu’un docteur de la Loi se présente à Jésus, et seulement pour le mettre à l’épreuve. Il s’agit cependant d’une question importante, une question toujours actuelle, qui se fraye parfois un chemin dans nos cœurs et dans la vie de l’Église : « Quel est le grand commandement ? » (Mt 22, 36). Nous aussi, plongés dans le fleuve vivant de la Tradition, nous nous demandons : quelle est la chose la plus importante ? Quel est le centre propulseur ? Qu’est-ce qui compte le plus, au point d’être le principe inspirateur de tout ? Et la réponse de Jésus est claire : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Mt 22, 37-39).

Frères cardinaux, frères évêques et prêtres, religieuses et religieux, sœurs et frères, au terme de cette étape du chemin que nous avons parcouru, il est important de regarder le “principe et le fondement” sur lequel tout commence et recommence : aimer. Aimer Dieu par toute notre vie et aimer notre prochain comme soi-même. Non pas nos stratégies, non pas les calculs humains, non pas les manières du monde, mais aimer Dieu et le prochain : voilà le cœur de tout. Mais comment traduire cet élan d’amour ? Je vous propose deux verbes, deux mouvements du cœur sur lesquels je voudrais réfléchir : adorer et servir. Aimer Dieu se fait à travers l’adoration et le service.

Le premier verbe, adorer. Aimer, c’est adorer. L’adoration est la première réponse que nous pouvons donner à l’amour gratuit, à l’amour surprenant de Dieu. L’émerveillement de l’adoration est essentiel dans l’Église, surtout à notre époque où nous avons perdu l’habitude de l’adoration. Adorer c’est en effet reconnaître dans la foi que Dieu seul est Seigneur et que notre vie, le chemin de l’Église, le destin de l’histoire dépendent de la tendresse de son amour. Il est le sens de la vie.

En l’adorant, nous nous redécouvrons libres. C’est pourquoi l’amour du Seigneur dans l’Écriture est souvent associé à la lutte contre l’idolâtrie. Ceux qui adorent Dieu rejettent les idoles car, alors que Dieu libère, les idoles asservissent. Elles nous trompent et ne tiennent jamais leurs promesses car elles sont « ouvrages de mains humaines » (Ps 113b, 4). L’Écriture est sévère à l’égard de l’idolâtrie parce que les idoles sont l’œuvre de l’homme qui les manipule, alors que Dieu est toujours le Vivant, qui est ici et au-delà, « qui n’est pas fait comme je le pense, qui ne dépend pas de ce que j’attends de lui, qui peut donc bouleverser mes attentes, précisément parce qu’il est vivant. La preuve que nous n’avons pas toujours une idée juste de Dieu, c’est que nous sommes parfois déçus : je m’attendais à ceci, j’imaginais que Dieu se comportait ainsi, et je me suis trompé. Nous nous engageons ainsi sur la voie de l’idolâtrie en voulant que le Seigneur agisse selon l’image que nous nous sommes faite de lui » (C.M. Martini, I grandi della Bibbia. Esercizi spirituali con l’Antico Testamento, Firenze 2022, 826-827). Et c’est un risque que nous pouvons toujours courir : penser que nous “contrôlons Dieu”, enfermer son amour dans nos schémas. Au contraire, son action est toujours imprévisible, elle va au-delà, et c’est pourquoi cet agir de Dieu exige émerveillement et adoration. L’émerveillement est si important !

Nous devons toujours lutter contre les idolâtries ; les idolâtries mondaines qui découlent souvent de la vanité personnelle, comme la soif de succès, l’affirmation de soi à tout prix, l’avidité pour l’argent – le diable entre par la poche, ne l’oublions pas -, l’attrait du carriérisme ; mais aussi les idolâtries déguisées en spiritualité : ma propre spiritualité, mes propres idées religieuses, mes prouesses pastorales… Soyons vigilants pour ne pas nous mettre au centre plutôt que Lui. Et revenons à l’adoration. Qu’elle soit centrale pour nous, pasteurs : consacrons chaque jour du temps à l’intimité avec Jésus Bon Pasteur devant le tabernacle. Adorer. Que l’Église soit adoratrice : dans chaque diocèse, dans chaque paroisse, dans chaque communauté, adorons le Seigneur ! Parce que ce n’est que de cette manière que nous nous tournerons vers Jésus et non vers nous-mêmes ; parce que ce n’est qu’à travers un silence d’adoration que la Parole de Dieu habitera nos paroles ; parce que ce n’est que devant Lui que nous serons purifiés, transformés et renouvelés par le feu de son Esprit. Frères et sœurs, adorons le Seigneur Jésus !

Le second verbe est servir. Aimer, c’est servir. Dans le grand commandement, le Christ lie Dieu et le prochain pour qu’ils ne soient jamais séparés. Il n’existe pas d’expérience religieuse qui soit sourde aux cris du monde, une véritable expérience religieuse. Il n’y a pas d’amour de Dieu sans implication dans le soin du prochain, sous peine de pharisaïsme. Nous pouvons en effet avoir beaucoup de belles idées pour réformer l’Église, mais rappelons-nous : adorer Dieu et aimer nos frères de son amour, voilà la grande et durable réforme. Être une Église adoratrice et une Église du service qui lave les pieds de l’humanité blessée, qui accompagne le chemin des personnes fragiles, faibles et laissées-pour-compte, qui va tendrement à la rencontre des plus pauvres. C’est ce que Dieu a ordonné, nous l’avons entendu, dans la première lecture.

Frères et sœurs, je pense à ceux qui sont victimes des atrocités de la guerre ; aux souffrances des migrants, à la douleur cachée de ceux qui se retrouvent seuls et dans la pauvreté ; à ceux qui sont écrasés par les fardeaux de la vie ; à ceux qui n’ont plus de larmes, à ceux qui n’ont plus de voix. Et je pense à combien de fois, derrière de belles paroles et de douces promesses, des formes d’exploitation sont encouragées ou rien n’est fait pour les empêcher. C’est un péché grave que d’exploiter les plus faibles, un péché grave qui ronge la fraternité et dévaste la société. Nous, disciples de Jésus, nous voulons apporter au monde un autre levain, celui de l’Évangile : Dieu à la première place, et avec Lui ceux qu’Il préfère, les pauvres et les faibles.

Telle est, frères et sœurs, l’Église dont nous sommes appelés à rêver : une Église au service de tous, au service des derniers. Une Église qui n’exige jamais un bulletin de “bonne conduite”, mais qui accueille, sert, aime, pardonne. Une Église aux portes ouvertes qui soit un port de miséricorde. « L’homme miséricordieux – dit Chrysostome – est un port pour ceux qui sont dans le besoin : le port accueille et sauve du danger tous les naufragés ; qu’ils soient méchants, bons, ou qu’ils soient ce qu’ils sont […], le port les abrite dans son anse. Toi donc aussi, quand tu verras à terre un homme qui a fait naufrage dans la pauvreté, ne le juge pas, ne lui demande pas compte de sa conduite, mais délivre-le du malheur » (Discours sur le pauvre Lazare, II, 5).

Frères et sœurs, l’Assemblée synodale s’achève. Dans cette « conversation de l’Esprit », nous avons pu expérimenter la tendre présence du Seigneur et découvrir la beauté de la fraternité. Nous nous sommes écoutés les uns les autres et surtout, dans la riche variété de nos histoires et de nos sensibilités, nous nous sommes mis à l’écoute de l’Esprit-Saint. Aujourd’hui, nous ne voyons pas le fruit complet de ce processus, mais avec anticipation, nous pouvons regarder l’horizon qui s’ouvre devant nous : le Seigneur nous guidera et nous aidera à être une Église plus synodale et plus missionnaire, qui adore Dieu et sert les femmes et les hommes de notre temps, en allant porter à tous la joie consolatrice de l’Évangile.

Frères et sœurs : pour tout ce que vous avez fait au sein du Synode et continuez à faire, je vous dis merci ! Merci pour le chemin que nous avons parcouru ensemble, pour l’écoute et le dialogue. En vous remerciant, je voudrais formuler un vœu pour nous tous : que nous puissions grandir dans l’adoration de Dieu et dans le service au prochain. Adorer et servir. Que le Seigneur nous accompagne. Et en avant, dans la joie !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnement Newsletter

Le Messager de l’Unité

Derniers commentaires

Nouvelles du doyenné de Saint-Germain-en-Laye

  • Paroisse Saint-Germain
  • Paroisse de Marly
  • Paroisse Saint-Wandrille du Pecq

La paroisse vous propose d’aller à la découverte de St François d’Assise au coeur de l’Italie chrétienne . D’Assise et ses environs , nous essaierons de mieux comprendre la spiritualité… [...]

La confirmation des adultes se déroulera dimanche 1er décembre 2024 à 11h à l’église Saint Germain avec Mgr Crepy. Si vous souhaitez demander la confirmation ou la 1ère communion, n’hésitez… [...]

Retrouvez les moments forts du festival de Pentecôte 2024 dans cette vidéo L’article Retour sur le festival de Pentecôte est apparu en premier sur Paroisse Saint-Germain. [...]

La paroisse Saint-Germain a à cœur de remercier le Père Charles-Louis pour ses 5 années de ministère à Saint-Germain-en-Laye au cours de la messe du dimanche 23 juin à 11h… [...]

Il s’agit de proposer une heure ou deux de votre temps pour offrir une aide ou un service ou pour partager une passion, à un autre paroissien au gré de… [...]

« L’Eglise naît de la Pentecôte » Retrouvez le message de Mgr Crepy, évêque de Versailles L’article Message de Mgr Crepy pour la Pentecôte est apparu en premier sur Paroisse Saint-Germain. [...]

Notre-Dame de Bon-Retour: une bienveillance à redécouvrir Une indulgence plènière accordée en 1869 par le Pape Pie IX L’article Notre-Dame de Bon-Retour: une bienveillance à redécouvrir est apparu en premier… [...]

Journée de prière et de quête pour les vocations dimanche 25 avril pour aider la formation de 200 jeunes en formation en Ile-de-France L’article Journée de prière et quête pour… [...]

L’adoration H24, c’est l’exposition de Jésus Eucharistie, jour et nuit, toute la semaine. Jésus nous attend …. Pourrons- nous lui répondre: « Seigneur, me voici, je serai avec Toi, 1heure chaque… [...]

Pour continuer ses actions l’Église a besoin de vous et afin de poursuivre sa mission pastorale, merci par avance pour votre don. L’article Le denier de l’Eglise est apparu en… [...]

Ce lien est à copier dans votre navigateur pour voir ou revoir ce spectacle. https://drive.google.com/file/d/1cuTfji_9L3zCVczFctBzq9NFV1Dpd75Z/view?usp=sharing [...]

Le jubilé des 60 ans de l’église Saint-Thibaut entre dans son épilogue, au moment où un projet de réorganisation porté par l’Equipe d’Animation Pastorale et le Conseil Paroissial des Affaires… [...]

« Dès l’achèvement de la construction de l’église Saint Thibaut, la nouvelle communauté ainsi créée autour de cette flèche dressée au-dessus du plateau des Grandes-Terres a ressenti la nécessité d’un lieu… [...]

« Vous aimerez Le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur » (Dt 6, 5) Adorer c’est demeurer dans l’amour de Notre Seigneur. C’est faire de cet amour qui vit en l’Eucharistie,… [...]

Pour se mobiliser par la prière contre le projet de loi d’aide à mourir, associons-nous à la neuvaine des AFC. Habitons l’espérance portée à l’occasion de la Veillée pour la vie… [...]

Le père Arnaud a été nommé par Mgr Luc Crepy, vicaire dans le groupement paroissial de Mantes-la-Jolie. Une nouvelle mission, avec de nouveaux défis s’ouvre devant lui. Nous rendons grâce… [...]

LA VISITE PASTORALE DE NOTRE ÉVÊQUE

Jeudi 23 à dimanche 26 mai, visite pastorale de notre évêque, Mgr Luc Crepy, à la rencontre des services pastoraux et des paroissiens.   J’ai la joie de vous annoncer… [...]

ÉLECTIONS DU CONSEIL PASTORAL Elections  1er et 2 juin – 8 et 9 juin 2024 Le Conseil Pastoral est un don du Saint Esprit au service du bien commun du… [...]

La journée fraternelle a réuni dimanche dernier 150 personnes dans la crypte de St-Thibaut dans une belle ambiance. Voyez le résumé en images sur la chaîne YouTube de la paroisse… [...]

À l’occasion de la fête de ce grand saint qui a veillé sur les premiers pas de Jésus, la Marche de Saint Joseph invite les hommes de toutes les paroisses… [...]

COMMUNIQUÉ. VERSAILLES, le 24 mars 2024 Atteignant la limite d’âge de 75 ans, le père Dónal Ó Cuilleanáin, curé de la paroisse de Saint-Wandrille (Le Pecq), cessera dans sa charge… [...]

Année de prière vocations sacerdotales diocèse

  Pour clôturer l’année de prière pour les vocations sacerdotales dans le diocèse,le film « Sacerdoce »  de Damien Boyer passera dès sa semaine de sortie pour une séance au C2L Saint Germain le jeudi… [...]

[See image gallery at pswlepecq.fr] [...]

[See image gallery at pswlepecq.fr] [...]

Horaires Semaine Sainte

                Horaire du dimanche de Rameaux : Messe anticipée du samedi à 18h, messes du dimanche à 9h30 et 11h15 et non pas… [...]

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial