…et à Saint-Léger et Saint-étienne

Au terme de trois ans au service de notre paroisse en parallèle de ses études en communication, le père Jean-Baptiste Toupé va rejoindre son diocèse de Cotonou au Bénin pour participer à la création d’un nouveau média de communication.

Nous avons eu l’occasion de le remercier lors des messes des 4 et 5 septembre. Nous avons été nombreux à le saluer et à rendre grâce avec lui pour tous les beaux moments que nous avons partagé ensemble ces dernières années.

A Saint-Léger, lors de son homélie qui n’a duré ni 5 minutes, ni 45 minutes comme il l’a évoqué humoristiquement…, il a parlé de la sollicitude de Dieu envers les hommes et femmes. Dieu s’occupe plus particulièrement des plus pauvres. Il ouvre non seulement les oreilles et les langues mais l’homme tout entier à sa parole, à son salut. « Ouvre-toi pour que Dieu entre chez toi et tu auras le bonheur dans ta vie. Frères, que cette parole résonne dans votre cœur maintenant, toujours et à jamais » a-t-il conclu.

En fin de messe, des cadeaux de la part des paroissiens lui ont été remis et notamment la chorale Sainte-Cécile, qui a animé la messe, l’a remercié avec ce petit mot :

« La chorale Sainte-Cécile tient à vous remercier pour votre soutien et votre disponibilité malgré votre emploi du temps chargé. Merci de nous avoir accompagné dans nos prières et guidé pour la chorale. Que le Seigneur vous garde précieusement dans le creux de ses mains et vous ramène à bon port dans le pays de vos ancêtres. Les temps passés à vos côtés resteront gravés dans nos mémoires. En signe de reconnaissance pour votre dévouement apporté à notre chorale, recevez ces présents (ciboire, calice et chemise clergyman). Nous remercions la chorale Sainte-Marie qui s’est jointe à nous pour que nous puissions célébrer votre dernière messe à Saint-Léger. Bon retour à vous.« 

Avant la bénédiction des écoliers et de leurs cartables, le père Jean-Baptiste a tenu à remercier toutes les personnes qu’il a pu croiser sur la paroisse. A son arrivée à l’aéroport Charles de Gaulle, il avait trouvé qu’il y avait beaucoup de blancs… et l’un d’eux Bernard Belletti était venu le chercher et l’attendait avec une pancarte à son nom. A l’arrivée au presbytère de Saint-Léger, c’est le père Benoît Chevalier qui l’avait accueilli. Puis, le temps des études du lundi au vendredi et le temps en paroisse le week-end ont bien rempli les semaines… Jusqu’au confinement où les circonstances ont permis des moments plus calmes entre prêtres. Le père Jean-Baptiste a dit avoir beaucoup appris sur la façon de parler aux Français, qui n’est pas la même que ce qu’il avait connu en Afrique. Il a remercié tous les paroissiens de l’avoir si bien accueilli.

La messe a été suivie d’un apéritif.

Dimanche soir, à la messe à Saint-Etienne, pour la « Der des Der », le père Benoit et le père Isidore ont concélébré avec le père Jean-Baptiste pour une assemblée mélangeant un peu tous les clochers comme chaque dimanche soir, dans une atmosphère recueillie et chaleureuse. Après la messe, un apéritif très convivial a permis d’échanger encore un peu avant de se quitter pour de bon. Au revoir père Jean-Baptiste, bon retour au pays, nous ne vous oublierons pas !

La célébration à Saint-Léger en photos :

Abonnement Newsletter

Vient de sortir !

RSS Lectures du jour

  • Première lecture : « Toi, homme de Dieu, recherche la justice » (1 Tm 6, 2c-12)
  • Psaume (Ps 48 (49), 6-7, 8-9, 17-18, 19-20)
  • Évangile : « Des femmes les accompagnaient et les servaient en prenant sur leurs ressources » (Lc 8, 1-3)