COMMUNAUTÉ PAROISSIALE DE LA SAINTE TRINITÉ

Porter notre regard vers l’auteur de la création

Chères sœurs, chers frères de la communauté paroissiale,

A tous bonne nouvelle année scolaire !

Cette nouvelle année pastorale s’ouvre par un grand mois de la création dans la lignée de l’encyclique Laudato Si’. C’est une bénédiction car d’une part cela nous relance dans notre projet d’Eglise verte, mais cela nous oriente aussi vers une année pleine d’espérance.

En effet, ce mois de la création n’a pas pour but de nous faire regarder uniquement nos pelouses brûlées par la sècheresse et les feuilles des arbres qui jaunissent déjà… Ce mois de la création nous invite à porter notre regard vers l’auteur de la création : notre Dieu, Père, créateur et sauveur !

Et cela est bien utile, car si ce mois n’avait pour but que de nous faire regarder la nature, notre environnement, nous aurions de quoi être tristes, tant tout est déréglé, tout tend vers un « moins bien »… mais en regardant, en contemplant, en adorant, le créateur à travers la création, nous ne pouvons qu’être optimistes : si Dieu a si bien tout organisé, harmonisé, déployé, dans le cosmos, c’est bien parce qu’il a un projet créateur. Et même si par son péché d’orgueil, son désir de possession et de consommation effréné, l’homme détruit le monde qui l’entoure, Dieu mène toujours à bien son œuvre. Et comme il a envoyé son Fils et l’Esprit Saint pour sauver les pécheurs que nous sommes, nous savons que Dieu nous fait aussi confiance pour construire et non détruire, pour faire grandir la vie et non l’annihiler. Il nous fait confiance et nous donne conseil et force pour réussir.

En effet, ce mois de la création n’a pas pour but de nous faire regarder uniquement nos pelouses brûlées par la sècheresse et les feuilles des arbres qui jaunissent déjà… Ce mois de la création nous invite à porter notre regard vers l’auteur de la création : notre Dieu, Père, créateur et sauveur !

Certes, un arbre qui tombe fait plus de bruit que l’herbe qui pousse… et les incendies de cet été ont fait plus de bruit que les bébés qui naissent. Il nous faut nonobstant regarder et écouter les deux… les premiers, pour réagir et préserver, les deuxièmes, pour se réjouir de ce que la vie depuis les origines « mène un combat qu’elle n’a jamais perdu » (cf. De Gaulle in Mémoires) et qu’elle ne perdra jamais, car Dieu est vie et Dieu est éternel.

Au cœur d’une société pleine d’anxiété et de désespérance, ce mois de la création va nous faire du bien… un bien à partager tout au long de l’année !

Dieu soit béni et qu’il vous bénisse abondamment !                                  

Benoît+

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS Lectures du jour

  • Première lecture : « Des millions d’êtres le servaient » (Dn 7, 9-10.13-14)
  • Première lecture : « Michel, avec ses anges, dut combattre le Dragon » (Ap 12, 7-12a)
  • Psaume (Ps 137 (138), 1-2a, 2bc-3, 4-5)
  • Évangile : « Vous verrez les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme » (Jn 1, 47-51)

Abonnement Newsletter

Derniers commentaires