Communiqué sur la vie liturgique dans le doyenné de Saint-Germain-en-Laye

Comme l’ensemble des doyennés du diocèse de Versailles, notre doyenné de Saint-Germain-en-Laye est invité par notre évêque, Mgr Luc Crepy, à approfondir toujours davantage la communion et la coopération entre nos paroisses et donc à mener une réflexion commune sur la vie liturgique de nos communautés.

Avec la chapellenie Notre-Dame de France à Port-Marly, notre doyenné, dans un rayon de 5 kilomètres, offre à tous les catholiques des possibilités multiples de célébrer au sein de l’unique rite romain, dans une belle et large diversité.

Aujourd’hui, nous pouvons rendre grâce au Seigneur de vivre, sereinement et dans le respect mutuel, cette richesse liturgique. Ainsi, lors des travaux de l’église Saint-Louis de Port-Marly, c’est à la chapelle des Franciscaines, à Saint Germain-en-Laye, que la Chapellenie a pu être accueillie. Pendant ce temps de présence à Saint-Germain-en-Laye ou aujourd’hui, à Port-Marly, la chapellenie et la paroisse d’accueil ont organisé des événements communs qui témoignent du désir partagé de pouvoir exprimer ensemble notre communion dans la foi dans le Christ, au sein de l’Eglise catholique. Comme prêtres, diocésains et chanoines de l’ICRSP, nous avons à cœur de développer cette collaboration entre nous, signe de la fraternité sacerdotale qui nous unit.

Cependant, cette volonté de communion au sein de notre doyenné connaît, depuis peu, une difficulté dommageable à tous. En effet, sur le parvis de la chapelle de l’hôpital de Saint-Germain-en-Laye, chaque dimanche, un prêtre – en situation illicite car n’ayant reçu aucune mission de l’évêque de Versailles – vient célébrer la messe. Sans juger les cœurs que seul Dieu peut sonder, il y a un désordre objectif qu’il faut constater.

La dimension liturgique est évidemment essentielle pour nos communautés, tant la célébration de l’Eucharistie est la source et le sommet de notre vie chrétienne, personnelle et communautaire. La vie liturgique, au-delà de toute sensibilité personnelle, constitue le culte que l’Eglise rend à Dieu et par lequel Dieu édifie son Eglise. Le Pape François, avec le motu proprio Traditionis Custodes, publié le 16 juillet 2021, a instauré de nouvelles dispositions qui régulent l’unité du rite romain, sans possibilité pour l’évêque « d’autoriser la constitution de nouveaux groupes ».

Le 20 octobre dernier Monseigneur Luc Crepy a nommé le Père Marc Boulle, vicaire général, délégué de l’évêque chargé de l’accompagnement des fidèles attachés au missel de Saint-Jean XXIII. Avec lui, nous avons réfléchi à la situation actuelle de notre doyenné. L’enjeu n’est pas seulement d’appliquer des normes juridiques mais de travailler réellement à manifester et à vivre la continuité et l’unité du rite romain dans ses différentes expressions, reçues de la Tradition. Chaque fidèle est bien sûr libre de participer à la sainte messe célébrée par un prêtre en communion avec l’évêque, dans une forme liturgique qui édifie sa vie spirituelle.

Ainsi, dans le cadre du motu proprio Traditionis Custodes, les prêtres de la paroisse Saint-Germain, après réflexion ont estimé juste d’instaurer une célébration « grégorienne » de la messe selon le missel de Saint-Paul-VI. Cette messe sera célébrée le dimanche matin. Elle comportera des richesses liturgiques qui appartiennent à toute l’Eglise latine, comme le chant grégorien. Cette messe sera célébrée à la chapelle des Franciscaines, chapelle qui sera donc partagée avec la communauté gréco-catholique ukrainienne.

Enfin, conformément à sa vocation, la chapelle de l’hôpital de Saint-Germain-en-Laye, accueillera plus particulièrement les associations caritatives. En lien avec elles, une messe dominicale y sera aussi célébrée, à un horaire à déterminer.

Confiant l’ensemble de notre doyenné à l’intercession des saints patrons de nos églises, nous prions le Seigneur d’augmenter toujours davantage la foi, l’espérance et la charité dans nos cœurs, pour que grandisse l’unité de son Eglise.

Père Benoît Chevalier, Doyen, Curé du groupement paroissial de la Sainte Trinité

Père Bruno L’Hirondel, Curé de Saint-Germain de Saint-Germain-en-Laye

Père Dónal O’Cuilleanáin, Curé de Saint-Wandrille du Pecq

Père Olivier de Rubercy, Curé du groupement paroissial de Marly-le-Roi

Chanoine Gilles Guitard, Chapelain de la chapellenie Notre-Dame-de-France de Port-Marly

 


Messes dominicales dans le doyenné de Saint-Germain-en-Laye

(Hors vacances scolaires)

  • Groupement paroissial de Marly-le-Roi (Missel de Saint-Paul-VI) :
    • Eglise Saint-Louis de Port-Marly : samedi 18h30.
    • Eglise Saint-Thibault du Pecq : dimanche 10h00.
    • Eglise Sainte-Anne de l’Etang-la-Ville : dimanche 11h30.
    • Eglise Saint-Vigor de Marly-le-Roi : dimanche 18h30.
  • Chapellenie Notre Dame-de France (Missel de Saint-Jean-XXIII)
    • Eglise Saint-Louis de Port-Marly : dimanche 8h30 : Messe basse , dimanche 10h00 : Grand’messe , dimanche 11h45 : Messe chantée , dimanche 18h30 : Messe basse
  • Paroisse Saint-Wandrille du Pecq (Missel de Saint-Paul-VI) : samedi 18h00 et dimanche 9h30 et 11h00
  • Groupement paroissial de la Sainte-Trinité (Missel de Saint-Paul-VI) :
    • Chapelle Sainte-Cécile, Saint Germain-en-Laye : samedi 18h00.
    • Eglise Sainte Croix de Fourqueux, Saint-Germain-en-Laye : samedi 18h00 et dimanche 11h30.
    • Eglise Saint-Léger de Saint-Germain-en-Laye : dimanche 9h30 et 11h00.
    • Eglise Saint-Etienne de Mareil-Marly : dimanche 10h00 et 18h00
  • Paroisse Saint-Germain (Saint-Germain-en-Laye) (Missel de Saint-Paul-VI) :
    • Eglise Saint-Germain : samedi 18h30, dimanche 9h30, 11h00 et 18h30
    • Chapelle Saint-Louis de l’hôpital : dimanche (horaire à déterminer)
    • Chapelle des Franciscaines, messe latine et grégorienne, dimanche 9h30.

Abonnement Newsletter

RSS Lectures du jour

  • Première lecture : « Tout le peuple écoutait la lecture de la Loi » (Ne 8, 2-4a.5-6.8-10)
  • Psaume (Ps 18 (19), 8, 9, 10, 15)
  • Deuxième lecture : « Vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps » (1 Co 12, 12-30)
  • Deuxième lecture : « Vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps » (1 Co 12, 12-14.27)
  • Évangile : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture » (Lc 1, 1-4 ; 4, 14-21)